Dégustation Thés Japonais @ Tamayura (1/2)

* Comme c’est un peu long, j’ai pris le soin de rédiger cet article en 2 parties.

En Novembre dernier, j’ai fait 2 belles rencontres – à commencer par Olivier de la maison de thés Japonais Tamayura. Olivier m’avait alors gentiment conviée à une dégustation, afin de me faire découvrir les références de la maison – en toute simplicité. Depuis mon retour de Chine, j’avais centré mes dégustations sur le beau panel de thés de Chine que j’avais ramené – qui me replongeait alors dans la magie un poil nostalgique de cet inoubliable voyage. Du coup, j’étais ravie de revenir aux thés Japonais que j’affectionnais tant – malgré mes infidélités 🙂

Je m’étais donc équipée de mon acolyte de choc, qui m’avait si bien aidé à rédiger 3 mémoires durant mes études – mon dictaphone, car je ne voulais rien perdre de cette rencontre. Vous imaginez-vous boire les paroles d’un expert, déguster les thés qu’il vous prépare à la perfection, prendre des notes et photographier toutes les étapes de cette inoubliable dégustation ? Moi – non, et je ne regrette pas ce choix, car j’ai pu retranscrire le contenu de cette rencontre en me rappelant le beau moment que j’avais passé en compagnie d’Olivier. Alors j’ai tout de même mis quelques mois à prendre le temps de me poser pour écouter cet enregistrement de 2h. C’est qu’on a beaucoup parlé !

Visant à m’initier à la dégustation des thés Japonais, l’espace de quelques heures, Olivier a donc pris le temps partager son savoir – en toute simplicité, de répondre à mes nombreuses questions – soit le plus bel exemple d’hospitalité qu’il m’ait été donné de vivre depuis longtemps. Car la connaissance se transmet par la dégustation.

Et c’est à mon tour de partager ça avec vous 🙂


PRESENTATION/Tamayura est avant tout la rencontre de Yasuko – Instructeur diplômé en Thés Japonais & d’Olivier – un fin gourmet & grand professionnel de la restauration/de l’épicerie fine ayant fait ses classes dans de grandes institutions telles que Ladurée ou Fauchon, jusqu’à prendre part à l’aventure Délicabar de Sébastien Gaudard – au Bon Marché. A l’origine de cette aventure, une volonté commune de faire découvrir & apprécier toute la beauté du véritable thé Japonais d’exception en ciblant une qualité irréprochable et une sélection des plus rigoureuse. Du coup,  la maison de distribue que des thés de 1ères récoltes appelés Ichibancha. Cela fait maintenant 11 ans que l’aventure a débuté et le temps ne semble pas entacher la passion & l’hospitalité qui animent ses co-fondateurs !


ORIGINES GEOGRAPHIQUES/Dans le cas de Tamayura, les thés sont issus de la région de Yamé – sur l’île de Kyushu – au sud du Japon. Plus globalement, comptez 4 principales régions productrices (Shizuoka/Kagoshima/Mie)/Uji – dans la province de Kyôto) dont 2 qu’Olivier aime à comparer à nos grandes régions viticoles c.à.d. Uji vs. Côte du Rhône, Kagoshima vs. Bordeaux, puis Yame vs. Bourgogne. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite vraiment à consulter cet article de Florent Weugue sur son Blog – Sommelier en Thé Japonais.

regions-productrices-japon_thevert

Crédit : www.thevert.com


DÉGUSTATIONS/La dégustation s’est déroulée par ordre de goût afin de ne pas dérouter mon palais. Mais je dois vous avouer que tout s’est enchaîné à une vitesse telle que je n’ai pas pu prendre le temps de décortiquer le profil aromatique de chaque thé dégusté – dans le détail, comme je l’aurais voulu, même si j’ai tout savouré – jusqu’à la dernière goutte. Alors je vous invite à consulter cet article de Lucie sur son Blog – The Cup of Dream, qui a su retranscrire son retour de dégustation avec une épatante précision.

Pour ma part, je prendrai le temps de partager mon propre retour de dégustation avec vous – pour chacun des thés dégustés ci-dessous, mais il va falloir faire preuve d’un peu patience. Le thé me donne des ailes, mais le temps reste le temps 🙂 En attendant, je vais m’associer à la démarche éducative d’Olivier, et répandre le voie du thé Japonais – à mon tour 🙂


(1) Sencha : Il s’agit du thé d’accueil qui a ainsi lancé cette série de dégustations – sous le thème de l’hospitalité. Il est à la fois doux, épais, rond, fin, léger et très rafraîchissant. J’ai donc beaucoup apprécié cette dégustation qui m’a rappelé mon initiation aux thés Japonais – à l’Ecole du Thé. Pour autant, c’est bien le juste équilibre en la finesse, la douceur et l’épaisseur qui m’a plu dans cette dégustation. A l’image de l’hospitalité que le Sencha représente, il m’a permis de m’enfoncer dans cette dégustation tel un nuage de sérénité.

  • Consommation: Toute la journée.
  • Dosage (pour 3 tasses) : 6g c.à.d. 2.5 cuil. à café – pour 1 théière Kyusu de 60cl.
  • Température : 70° à 80°
  • Durée d’infusion : 1 min.
  • Nombre d’infusions : Jusqu’à 3
  • Préparation détaillée :/Ref. « Comment préparer le Sencha ? »


(2) Genmaicha au Matcha : Il s’agit d’un thé composé de Sencha & de grains de riz torréfiés. Si de nombreux Genmaicha ont pour base un Bancha (c.à.d. un Sencha de qualité inférieure), Tamayura utilise un Sencha 1ère récolte (c.à.d. de printemps) et y ajoute du Matcha, afin d’embellir l’infusion et de la rendre plus  agréable en bouche. Pour ma part, j’avais rarement eu l’occasion d’en dégusté, j’ai donc apprécié l’équilibre entre son corps et sa rondeur bien plus raffiné qu’un Genmaicha classique.

  • Consommation: Après le repas ou dans l’après-midi car il aide à la digestion.
  • Dosage : 6 à 8g c.à.d. 4 à 6 cuil. à café – pour 1 théière Kyusu de 60cl.
  • Température : Eau bouillante
  • Nombre d’infusions : Jusqu’à 3
  • Préparation détaillée : Ref. « Comment préparer le Genmaicha ? »

* Notez qu’il passe très bien en thé glacé soit 3g par tasse – pour 15 à 20 min. d’infusion à température ambiante. 


(3) Houjicha : Il s’agit d’un Kukicha torréfié dont la spécificité est de n’être composé que de tiges de thé de 1ère récolte. J’avais pu en déguster un chez Toraya – dont la délicatesse était telle que je m’étais sentie proche d’une méditation olfactive. En toute honnêteté, je n’ai pas de préférence. Qu’il s’agisse de Toraya ou de Tamayura, les 2 sont tout aussi magnifiques de par leur rondeur gourmande – qui je dois vous l’avouer… m’émeut un peu 🙂

  • Consommation: Pendant/en fin de repas ou le soir – de par sa faible teneur en théine
  • Dosage (pour 5 tasses) : 15g c.à.d. 5 cuil. à café – pour 1 théière Kyusu de 60cl.
  • Température : Eau bouillante
  • Durée d’infusion : 30 sec.
  • Nombre d’infusions : 1
  • Préparation détaillée : Réf. « Comment préparer le Houjicha ? »

* A noter que vous pouvez réaliser votre propre Houjicha, mais j’attends qu’Olivier nous explique ça en images 🙂


IMPORTANT/Voici quelques rappels qui ont leur important car la beauté des thés Japonais tient également à leur fragilité. Pour la conservation, notez que les thés Japonais sont extrêmement fragiles. Il est donc primordial de respecter les conditions de conservation c.à.d. à l’abri de la lumière, de l’air & de l’humidité. La qualité de l’eau a autant d’imporance que le thé en lui-même, car elle  va permettre aux feuilles de s’exprimer & de libérer leurs arômes. Elle doit donc être très faiblement minéralisée comme la Mont Roucous ou l’eau filtrée du robinet.


LES PETITS «+» DE THÉ + TOI :

  • Mais où trouver les produits de la gamme Tamayura ? Cliquez ici 🙂
  • Ai-je suscité en vous la folle envie de déguster un Tea Time Japonais traditionnel ? Si c’est le cas, je vous invite à vous rendre chez Toraya – au 10 Rue Saint-Florentin (1er arr./Paris), Walaku – au 33 Rue Rousselet (7ème arr./Paris) ou Jugetsudo – au 95 Rue de Seine (6ème arr./Paris).
  • Souhaitez en savoir plus sur les thés Japonais ? Notez qu’un ouvrage est paru aux éditions du Chêne – en Novembre 2015 intitulé « Thés Japonais – la Maison de Thé Jugetsudo«  – par Chihiro Masui (29.90€). Pour l’avoir consulté, il est très complet et vous donne un bel aperçu de leur Théothèque de la maison Jugetsudo. Mais, je vous pouvez également consulter « A l’Heure du Thé Vert – Un Art de Vivre au Japon«  – par Toshimi Kayaki.

C’est tout ? Mais NON ! Allez… rendez-vous le 7 Mars pour la suite 🙂

En attendant la suite, qu’en pensez-vous ? Avez-vous une préférence pour les thés Japonais ?
Si oui, lequel fait chavirer votre cœur ?
Sinon, vous ai-je donné envie de vous y initier ?

Saluations théinées,

Addie. 

7 commentaires

  1. Waoh ! Super chouette article ! Olivier est en effet quelqu’un de superbe. Simple, accessible, généreux. Je conseille moi aussi aux lecteurs de s’enivrer des Thés Tamayura !
    Hâte de lire la seconde partie Addie 🙂
    Et pour ma part, mon petit préféré…. Le Gyokuro. Un pur bonheur surprenant !

  2. Addie

    Merci MERCI Lucie et je ne peux que te retourner le compliment ! Oh que Oui-OUI-Oui… le Gyokuro est assez inoubliable. A suivre la semaine prochaine – donc 🙂

Trackbacks for this post

  1. Tea Time @ Walaku (Paris) - Thé + Toi
  2. Hope and Love Day Paris - Thé + Toi
  3. Tea Time @ TEAThéTcha (Paris) - Thé + Toi
  4. Dégustation Tamayura chez Maison Kitsuné Paris - Thé + Toi
  5. #Damman Day : Une rencontre d'exception (1/2) ! - Thé + Toi

Laisser un commentaire