Thé + Toi en Chine… Jour 14/Yixing (Jiangsu)

Vendredi 17 Avril

Aujourd’hui, nous nous rendons chez Mme. Aidi pour déguster son thé vert appelé le thé de Mme. Aidi ou le thé des potiers. . Il s’agit d’une imitation du Bi Luo Chun soit l’1 des thés les plus copiés de Chine. Mais je vous rassure, le sien est excellent. Nous dégustons également son  thé noir 1ère et 2ème récolte. C’est une très belle découverte que j’ai hâte de pouvoir re-déguster une fois rentrée.

Nous nous baladons dans ses plantations qui ont la particularité d’être entourées d’arbres fruitiers à 300 mètres d’altitude. Autant dire que ça en fait un très bon environnement.  Au final, pour 6. ½  hectares, il faut 10 ceuilleuses – pour 1 production de 3 tonnes. Mme. Aidi est une femme rayonnante dont on ne peut qu’admirer le grand cœur – tout comme sa belle fille qui a pris le temps de nous faire visiter les plantations.

Nous déjeuner ensuite en sa compagnie ainsi que nos charmants hôtes potiers et leurs amis. Ca fait plaisir de voir une si belle amitié perdurer avec autant de fraîcheur pour ces anciens camarades de classe.  Nous visitons ensuite une usine privée de fabrication de thé noir qui fait office de coopérative. C’est une superbe opportunité de suivre toutes les étapes de la fabrication du thé noir – cette fois, en temps réel : fletrissage, dessication, roulage, oxydation, séparation et séchage. Pour la 1ère fois, j’ai pu entrer dans la pièce d’oxydation où le nez s’assure que l’oxydation se profile correctement afin de tuer l’enzyme à 60°. C’est l’étape la plus importante de la fabrication car c’est là que le profil aromatique se crée. Suit l’étape du séchage à 140°. Le thé est balancé à même le sol – encore chaud ! Après tout ça, je me retrouve parfumée au thé noir et j’aimerais bien garder ce parfum aux notes miellées/cacaotées sur moi quelques jours encore.

C’est donc là la dernière étape de notre immersion dans la Chine authentique car nous devons reprendre la route pour la mégalopole aux 23 millions d’habitants… Shanghai ! En arrivant, j’ai du mal à y croire. Pékin n’est rien à côté, et je ne me rappelle pas avoir autant écarquillé les yeux de ma vie – à la vue de ses innombrables gratte-ciels. Après une soupe de nouilles, nous décidons donc de nous offrirune balade nocturne pour fêter notre retour au buzz urbain.

Restez connect(h)és… la suite de mon voyage en Chine sera en ligne dès Lundi 5 Octobre.

En attendant, qu’en pensez-vous ? Le récit de mon expédition dans la Chine du Thé & de la porcelaine réveille-t-il en vous une folle envie de le vivre à votre tour ?

Addie.

Laisser un commentaire