Thé + Toi en Chine… Jour 5/Jing de Zhen (Jiang Xi)

Mercredi 8 Avril
Visite d’une usine & balade à Jing de Zhen – capitale de la porcelaine de Chine

Aujourd’hui, nous quittons Tunxi pour Jing de Zhen – la capitale de la céramique. Nous changeons donc de province et passons en Jiang-Xi soit 2h30 de route perspective et de superbes paysages tout du long.

Une fois sur place, nous nous posons pour un rapide déjeuner – tout aussi délicieux et varié que les précédents repas. Je retrouver les aubergines/le choux/les haricots verts/les petits champignons pour lesquels j’ai un véritable coup de cœur depuis le début du séjour, ainsi qu’une omelette à la ciboulette et 9 autres spécialités locales. MIAM ! Décidément, je ne me lasse pas de la gastronomie chinoise.

Il est maintenant temps de nous rendre dans 1 usine spécialisée dans la réalisation d’objets en porcelaine cuits à la main, et… en rapport avec le thé 🙂  Sur place, nous assistons à toutes les étapes de la réalisation d’une large palette d’objets, jusqu’au conditionnement pour l’envoi. C’est purement fascinant de voir de si beaux objets prendre forme sous vos yeux. Alors, je n’hésite pas à mitrailler l’équipe/les objets pour ne jamais oublier ce moment.

Mais revenons au sujet de la porcelaine, que je vous raconte 1 peu ce que j’ai appris – car j’ai tout à apprendre 🙂 La matière de base utilisée est le kaolin. La province a malheureusement épuisé ses ressources. Alors elle le fait maintenant importer de Taiwan. La production n’est pas destinée à l’export. 40 personnes travaillent à l’usine et quelques centaines d’objets en sortent tous les jours – fonction de leur taille. Chaque employé a 1 étape de la chaîne de production qui lui est confiée – à vie, soit 8 à 9h de travail par jour. Pour ce qui est de la cuisson, le veilleur de feu est en charge de la surveiller soit 8 à 9h de cuisson. Et c’est en regardant la flamme qu’il peut s’assurer que la cuisson est terminée ou pas. Au final, la casse peut aller de 10% – au mieux, à 50%. Et c’est sa responsabilité. A noter que l’objet perd 20% de sa taille à la cuisson. Ensuite les objets sont passés au sable et à l’eau. Suit alors la peinture à la main. Notez que chaque employé d’atelier est spécialisé dans 1 type de motif qu’il reproduit comme s’il écrivait son prénom. Suivent le contrôle qualité, car – en cas de défaut, les objets sont retouchés 1 à 1, et l’emballage.

Nous nous rendons ensuite au showroom pour voir les produits finis et craquer 🙂 Tout est d’1 telle beauté/finesse/perfection – c’est difficile de ne pas céder. Une fois les achats réglés/emballés, notre hôtesse nous invite gentiment à déguster 2 thés au Gong Fu Cha soit un thé noir du Fujian et un thé du Phénix. Nous profitons d’un beau moment de convivialité. Après cette expérience haut de gamme, Pascal nous emmène dans le centre-ville où de très nombreuses boutiques vendent également de la porcelaine aux motifs imprimés – cette fois. Autant vous dire que ni moi/ni mes camarades de voyage ne craquons.

Après 1 telle journée, nous nous retrouvons autour d’1 superbe repas durant lequel que je peux déguster des choux-fleurs cuisinés au piment/à la sauce soja, des lotus et des champignons à l’ai/aux piments – plus 9 autres plats et spécialités locales.

Nous enchaînons avec 1 balade digestive dans les quartiers populaires et nous rendons sur la grande place où plusieurs bals quotidiens se tiennent. C’est 1 tradition de l’époque de Mao qui se perpétue. Du coup, il y a tous les âges, différents styles de musique et c’est vraiment bon enfant. Quand la piste m’appelle – moi je dis oui, et c’est TOP ! Merci à Manu & Christian de s’être joint à moi 🙂

Restez connect(h)és… la suite de mon voyage en Chine sera en ligne dès Lundi 13 Juillet.

En attendant, qu’en pensez-vous ? Le récit de mon expédition dans la Chine du Thé & de la porcelaine réveille-t-il en vous une folle envie de le vivre à votre tour ?

Addie.