Thé + Toi en Chine… Jour 11/Hangzhou & Anji (Zhejiang)

Mardi 14 Avril

Aujourd’hui, nous décollons de très bonne heure (c.à.d. 6h30) pour nous rendre au Lac de l’Ouest à Hangzhou – où de nombreuses personnes se retrouvent pour pratiquer toutes sortes d’exercices physiques comme le Tai Chai, le Qi Gong, le chant ou de simples étirements. Ca me rappelle ma dernière retraite de yoga en Autriche – où nous entamions la journée par la méditation à 6h 🙂 C’est assez impressionnant de se retrouver dans un tel cadre – car c’est purement magnifique avec la brume matinale, mais aussi de voire la vitalité des personnes âgées. C’est une vraie leçon de vie – car ces personnes sont à l’écoute de leur corps. Ca n’engage que moi,, mais de par mon expérience du yoga – justement, c’est la clés d’une bonne santé. Pour en revenir au Lac de l’Ouest, notez qu’il fait 15 km de circonférence pour une profondeur moyenne de 2.27 mètres. Il s’agit d’un parc national inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Et c’est sur cette note que j’entame cette belle journée ! WOW !

Nous nous rendons ensuite dans le centre d’Hangzhou pour petit-déjeuner sur le pouce, comme les locaux. Je me délecte d’une énorme brioche vapeur fourrée à la pâte de haricots rouges et d’un lait de soja maison – 1000 fois plus savoureux que tout ceux que j’ai pu déguster en France – jusqu’à maintenant. MIAM ! Nous prenons ensuite la route pour Anji, la région du bambou sous toutes ces formes. Nous déjeunons chez Mme. Le Maire & son époux – Mr. & Mme. Chen, et dégustons le fameux thé sauvage.

C’est un thé assez unique dont je ne connaissais pas du tout l’existence. Sa spécificité étant – comme son nom l’indique – qu’il ne pousse pas dans des plantations. Les théiers sont donc disséminés un peu partout dans la forêt – ce qui rend sa récolte assez aléatoire. Dans note cas, il s’agit d’une ancienne plantation datant du 19ème siècle sur laquelle la forêt a pris le dessus. C’est une amie de Pascal alors en charge du contrôle des naissances, qui lui a signalé l’existence de ce thé. Lors de sa 1ère visite à Anji, le village ne cultivait pas réellement le thé et la fabrication était assez aléatoire. Impressionné, Pascal souhaita en acheter. Le village du donc se concerter – car c’était une 1ère. Depuis, l’intérêt pour le thé sauvage de la région a décollé et le village s’est organisé pour faire face à la demande en apprenant à maîtriser la fabrication de son thé, contrairement à ses débuts – en créant une coopérative. C’est un beau thé vert dont le profil aromatique est intense et des plus intéressant.

Après déjeuner, nous nous baladons dans la forêt afin de voir ces fameux théiers. Au bout du chemin – nous arrivons chez le garde forestier, qui fabrique lui aussi son propre thé sauvage – qu’il nous fait déguster. Il est aussi intéressant – et la note animale est clairement plus marquée. En face de sa maison se trouve 1 ancien camp de travail du temps de la grande révolution culturelle de Mao, qu’il nous autorise à visiter. Autant vous dire que je n’oublierai pas ce que j’ai vu.

Puis, nous rentrons pour assister à la fabrication du thé du jour – à la coopérative. Le déroulé est identique à la veille – à la seule différence que le thé n’est pas filtré autant de fois, le travail commence plus tôt et la source d’énergie pour la phase de séchage est le bambou. L’ambiance est très détendue et clairement bon enfant. Tout semble se dérouler comme un ballet parfaitement chorégraphié et orchestré. Encore une belle expérience et quels hôtes ! Nous rentrons ensuite sur Hangzhou et dînons à nouveau au Noodle Bar ouïgour.

Restez connect(h)és… la suite de mon voyage en Chine sera en ligne dès Lundi 14 Septembre.

En attendant, qu’en pensez-vous ?

Le récit de mon expédition dans la Chine du Thé & de la porcelaine réveille-t-il en vous une folle envie de le vivre à votre tour ?

Addie.

Trackbacks for this post

  1. Thé +Toi en Chine... Jour 10/Jinshan (Zhejiang) - Thé + Toi

Laisser un commentaire